Preloader

Implants dentaires. Quelles Etapes ?

Qu’est-ce que c’est ?

Implants dentaires. Quelles Etapes ?

Les implants dentaires sont des « racines artificielles » en alliage de titane qui ont pour but de remplacer des dents absentes ou des dents  trop abimées (fractures, caries profondes, échec prothétique, infections majeures…) pour être conservables. Mis en place dans les mâchoires, ils supportent in fine des prothèses dentaires fixes ou amovibles destinées à rétablir la perte de l’esthétique et la fonction causée par la ou les dents manquantes.

L’implant dentaire est vissé dans la masse osseuse. La surface de l’implant est dotée d’une structure en titane usiné, hautement biocompatible permettant d’attirer les cellules osseuses environnantes et d’aboutir à une solidification de l’implant dans la masse osseuse après plusieurs semaines de cicatrisation ; ce phénomène d’intégration biologique est appelé OSTEOINTEGRATION implantaire.

C’est après cette phase de cicatrisation comprise entre 3 et 4 mois post opératoires que l’implant est prêt à être réhabilité par la mise en place du complexe prothétique composé du pilier implantaire et de la couronne implantaire.

L’intervention s’effectue sous anesthésie locale.

En cas de volume osseux déficient, des techniques de régénérations osseuses peuvent être employées (lors d’une phase pré-implantaire ou simultanément à la pose d’implant). Le biomatériau utilisé est un biomatériau de substitut osseux d’origine animale (bovine) dont seule la partie minérale a été conservée. C’est à l’heure actuelle le biomatériau le plus utilisé avec les meilleurs taux de succès et le plus grand recul scientifique pour ce type d’intervention. Cependant, des alternatives 100% synthétiques sont également disponible.

Dans un souci de qualité optimale, notre cabinet a choisi d’utiliser des marques implantaire dont la qualité et la fiabilité ont été largement validées scientifiquement à travers plus de 40 années de recherches et d’études cliniques disponibles.
Straumann® (Implant de marque suisse)
Biotech Dental® (Implant de marque Francaise)

Chaque patient reçoit une prise en charge personnalisée et unique

Extraction dentaire

Comme nous l’expliquons à nos patients durant la consultation, l’étape de l’extraction dentaire est une procédure qui apparait souvent aux yeux des patients plus anodine que la réalisation implantaire, pourtant c’est un élément primordial qui dictera le succès du traitement. En effet, pour préparer le site implantaire dans les meilleures conditions opératoires possibles, elle doit être réalisée méthodiquement, et doit être associée à des techniques peu invasives, pour préserver l’intégrité des structures environnantes en vue de la pose implantaire.

C’est pourquoi il est toujours préférable, lorsque cela est possible, de se présenter en consultation avant que l’extraction ait été réalisée. Cela nous permet d’évaluer notamment la faisabilité du remplacement implantaire dans la même séance que l’extraction dentaire, par le biais de traitement implantaire accéléré, qui sont privilégiés lorsque les conditions le permettent ( reduction du temps de traitement, de l’invasivité, du nombre de rendez vous et des suites opératoires).

Lorsque la dent est absente de l’arcade et que le site requiert des techniques de greffes osseuses, c’est bien souvent parce que la dent préalable a été extraite dans de mauvaises conditions. Comme vous l’avez compris, Nous attachons donc une attention particulière à la manière dont cette extraction est réalisée car nous sommes convaincus qu’elle détermine la suite du traitement, la faisabilité des procédures de traitement accélérés et le confort post-opératoire du patient.

Pose d’implants

La pose implantaire consiste à positionner une vis ultra biocompatible sur le ou les sites édentés.

L’intervention de pose d’implants dentaires est une chirurgie mineure sous anesthésie locale. La chirurgie de pose d’implantaire est relativement courte, elle dure entre 20 et 60 min.

Implants dentaires. Quelles Etapes ?

La forme, le diamètre et la longueur de l’implant sont déterminés à l’issu du bilan implantaire en fonction notamment du volume osseux disponible et de l’épaisseur gingivale.

Depuis quelques années, il est acquis scientifiquement qu’il n’est pas nécessaire d’employer des implants de larges diamètres et de longueurs importantes pour obtenir une ostéointégration pérenne. La tendance est donc à la réduction dimensionnelle ouvrant la voie à des solutions moins invasives (réduction des greffes osseuses, sécurité vis à vis des structures anatomiques…) et des suites opératoires plus clémentes.

Le nombre et la position des implants dentaires dépendent du projet prothétique et sont déterminés après une analyse scrupuleuse des éléments cliniques et radiographiques. Ces éléments et choix thérapeutiques sont expliqués au patient durant la première consultation.

Régénération osseuse

Pour assurer la pérennité du traitement implantaire et de la couronne qui y est associée, l’implant doit être ancré dans un volume osseux conséquent.

Un bilan osseux rigoureux est réalisé lors de la première consultation implantaire.

Dans la majorité des cas un biomatériau de substitut osseux est employé. Celui-ci permet de s’affranchir des techniques de greffes autogène invasives qui consiste à prélever de l’os du patient. Le biomatériau utilisé est un biomatériau d’origine animale (bovine) dont seule la partie minérale a été conservée. C’est à l’heure actuelle le biomatériau le plus utilisé avec les meilleurs taux de succès et le plus grand recul scientifique pour ce type d’intervention. Cependant une alternative 100% synthétique est disponible.

On distingue la préservation osseuse qui consiste à maintenir un volume osseux préexistant qui doit être maintenu, d’une reconstruction osseuse (ou greffe osseuse) qui vise à réparer un volume osseux déficient.

Préservation Osseuse

La préservation osseuse a pour but d’empêcher l’effondrement tissulaire et en particulier la fonte osseuse au moment ou la dent est extraite. C’est pour cette raison qu’il est préférable que la dent soit extraite par le praticien qui s’occupe de la pose de l’implant. Lorsque les structures environnantes de la dent à extraire sont intactes (bilan pré-implantaire) et que les techniques d’extraction et implantation immédiate (protocoles de traitement accélérées) sont possibles un comblement osseux est réalisé pour figer le capital osseux de l’espace alvéolaire et empêcher sa résorption.

Implants dentaires. Quelles Etapes ?

Bien souvent cette technique, ne requiert ni incision, ni sutures, ni lambeau.

Les techniques de préservation alvéolaire associées aux concept SSA permettent d’avoir recours à des interventions rapides, très peu traumatiques, aux suites opératoires silencieuses.

Il est toujours plus favorable pour le patient de préserver plutôt que de réparer un volume osseux déficient. C’est donc notre traitement de choix lorsque cela est possible.

Greffes Osseuses

La Régénération osseuse ou greffe osseuse est utilisée lorsque le volume osseux actuel est déficient et incompatible avec une pose d’implant pérenne. Ces traitements sont généralement indiqués pour les zones édentées depuis longtemps, ou lorsque la dent a été préalablement extraite dans de mauvaises conditions. C’est l’analyse du scanner lors du bilan pré-implantaire qui nous oriente vers cette décision thérapeutique.

Les progrès industriels et les avancées technologiques permettent de réduire le recours aux greffes osseuses invasives. La greffe osseuse, n’est donc utilisée que lorsque les alternatives modernes moins invasives (implant étroits, implants courts, préservation osseuse…) ne sont pas exploitables.

La grande majorité de ces techniques de greffes osseuses ont des taux de succès très élevés, néanmoins les suites opératoires normales sont généralement associées à des gonflements/ hématomes et légers inconforts.

La douleur et les gonflements post opératoires sont rapidement contrôlés par la prescription qui doit être commencé la veille de l’intervention.

La greffe osseuse requiert, en général, l’utilisation de substitut osseux en particules et d’une membrane biologique destinée à cloisonner les matériaux pendant toute la période de cicatrisation osseuse.

Lorsque cela est possible, les greffes osseuses sont réalisées simultanément à la pose d’implant.

Régénération sinusienne

Lors de la mise en place d’implants dentaires au niveau des molaires supérieures, nous sommes souvent face à un déficit quantitatif du volume osseux. Cette situation est due à la présence, à ce niveau, du sinus maxillaire, une cavité remplie d’air. 

Implants dentaires. Quelles Etapes ?

Alors, la mise en place des implants dans cette zone nécessite éventuellement d’effectuer un comblement sinusien qui consiste à réaliser un sinus lift et un apport osseux dans le sinus maxillaire.
La décision de la réalisation de cette intervention sera prise au cours de l’analyse pré-implantaire. Plusieurs techniques de régénération existent. Elle peut se faire par voie interne simultanément à la pose d’implant ou au préalable de la pose d’implant, par voie latérale (sinus lift) si le masse osseuse est résorbée de manière plus significative.
Dans la plupart des cas, la régénération osseuse (ou ROG) est un substitut osseux d’origine animale ou synthétique, ce qui évite d’avoir à réaliser un prélèvement osseux.

Solution Provisoire pendant le temps de cicatrisation

Durant la période de cicatrisation implantaire, la zone implantée apparait édentée.  En réalité, l’implant dentaire est non visible mais bien présent et cicatrise dans la masse osseuse. Pendant ce temps de cicatrisation (temps d’ostéointégration) qui se poursuit pendant environ 3 mois (dans certains cas de greffes osseuses associées cela peut prendre 6 mois à un an), une solution de temporisation transitoire peut être envisagée pour permettre au patient de remplacer la/les dent(s) manquante(s). De multiples techniques sont aujourd’hui envisageables et sont discutées avec le patient durant la séance de consultation pré-implantaire. Dans certains cas, rigoureusement sélectionnés, concernant généralement les dents du secteur esthétique (dents de devant) ou dans le cadre d’une réhabilitation implantaire totale, nous avons recours à des protocoles de traitement accélérés (techniques d’extraction implantation immédiate et mise en esthétique immédiate) qui permettent de réaliser l’extraction, la pose de(s) implant(s) dentaires et la mise en place d’une prothèse immédiate vissée le jour même sur les implants.

Provisoire par Mise en esthétique immédiate ( sur l’implant)

Provisoire fixée aux dents adjacentes

Prothèse Implantaire d’usage

3 à 4 mois post opératoires, l’ostéointégration de l’implant est contrôlée. Dès lors, la réalisation prothétique qui est la dernière étape du traitement peut être entreprise. La prothèse implantaire est l’élément qui vient se connecter à l’implant pour réhabiliter la dent manquante.

Empreinte Optique :

De nos jours, l’empreinte numérique est (dans la très grande majorité des cas en implantologie) le moyen le plus fiable, rapide, et reproductible, pour enregistrer la position de l’implant et réaliser la prothèse.

Le fichier 3D obtenu est ensuite envoyé à notre prothésiste équipé d’un système de CFAO (conception fabrication assisté par ordinateur), qui va traiter et travailler la conception prothétique. Après validation du projet prothétique, cet élément est envoyé vers une machinerie informatique dédié à l’usinage ou l’impression 3D de l’élément.

La prothèse implantaire comprend 2 éléments distincts :

  • Le pilier implantaire : ce pilier est un dispositif industriel délivré par la société de la marque implantaire qui se connecte directement dans la connective de l’implant.
  • La couronne sur implant : c’est la suprastructure prothétique produite par la technique de fabrication assisté par ordinateur. Elle est individualisée à l’anatomie du patient, et de fait unique pour chaque patient.

Les couronnes implantaires peuvent être scellées par le dentiste sur le pilier implantaire vissé ou directement connectées au pilier, au laboratoire , puis l’ensemble est vissé par le dentiste. Dans ce cas-là le système est dit « transvissé ».

La technique transvissée apporte des bénéfices significatifs puisqu’elle permet une maintenance et un contrôle de l’hygiène supérieur car le système peut (entre autres avantages) être déposé et repositionné simplement par le dentiste.

Pour cette raison, nos protocoles de traitements s’orientent quasi-exclusivement vers des stratégies prothétiques VISSÉES.

Patient | Implants dentaires. Quelles Etapes ?
Retour